The State of Things 2017

14 Septembre - 15 Octobre 2017
The State of Things 2017
Une exposition d'Overtoon & Werktank

Cette année encore, Overtoon et Werktank mettent en avant les activités de leurs artistes en résidence. "The State of Things 2017" est une exposition conjointe présentant quatre installations d'artistes qui travaillent ou ont travaillé dans les studios d'Overtoon et de Werktank. Overtoon exposera "Multiplicity" de Justin Bennett, et "Polyhedra" de Floris Vanhoof. Werktank proposera "The White" de Kurt d'Haeseleer et Franck Vigroux, ainsi que "Search for the frame" (accompagné de deux œuvres in situ) de Johannes Langkamp.

Les œuvres
Multiplicity (2017) - Justin Bennett

Pendant sa résidence à Overtoon, Justin Bennett a étudié les territoires acoustiques de Bruxelles, ses voix, ses histoires, ses signaux et sirènes, ses environnements de travail, ses chants d'oiseaux ou d'autres animaux, les réverbérations et résonances de ses passages et tunnels souterrains, ...

Sa recherche est basée sur trois approches parallèles. D'une part, Justin Bennett a créé ses propres instruments d'écoute active – dont un micro miniature placé dans une trompette, ou un stéthoscope en bois – qu'il utilise pour manipuler les sons dans ses divers enregistrements (improvisations, field recording, écoutes, ...). D'autre part, l'artiste a tracé des chemins narratifs sur base d'enregistrement de ses balades à travers la ville, seul, avec des amis ou des inconnus. Enfin, il explore les formes visuelles et spatiales de la ville dans une série de dessins et de sculptures.

Justin Bennett montrera à iMAL les premiers résultats de ces trois approches, en préparation à une nouvelle installation sonore qu'il terminera en 2018.

Concept et réalisation: Justin Bennett / Co-production: Overtoon, Jubilee, Stroom Den Haag / Remerciements: Collection Famille Servais, Harlan Levey Projects, Hotel Bloom / Avec le soutien du Gouvernement Flamand et du Mondriaan Fund.

The White (2017) - Kurt d'Haeseleer & Franck Vigroux

L'installation audiovisuelle The White est montée autour d'une construction de type fantôme de Pepper. Cette technique est une illusion théâtrale à l'origine : pour créer un fantôme au théâtre, on introduisait une plaque de verre entre le spectateur et la scène. Celle-ci reflétait un acteur " fantôme" , invisible pour le public. The White reflète deux écrans blancs de télévision, mais la plaque de verre ne montre pas d'image blanche comme on pourrait s'y attendre, mais deux flux d'images animées de chaque côté de la plaque.

The White est une installation qui sonde la part d'ombre de notre inconscient. L'œuvre souhaite nous faire affronter à la fois notre angoisse en tant que mode de résistance à l'égard de tout ce qui est étrange, ainsi que notre fascination et notre attirance pour l'inconnu. Le blanc, une couleur à la connotation plutôt positive, semble cacher ici une réalité embarrassante et complexe. L'expérience sensorielle de The White se situe entre l'extase et l'angoisse, comme celle d'un enfant qui se cache les yeux face à quelque chose de terrible, mais peut encore toujours entrevoir ce qui se passe à travers les doigts.

Concept & vidéo: Kurt d'Haeseleer / Musique: Franck Vigroux/ Design & réalisation objet: Ief Spincemaille & Bout De Beul / Production: Werktank / En collaboration avec: Cie d'autres cordes / Avec le soutien du Gouvernement flamand et SCAM Paris

Cherchez le cadre (2011-2016), Pyramid of Vision (2017) & une œuvre in situ - Johannes Langkamp

Johannes Langkamp garde toujours avec lui une caméra. Il est fasciné à la fois par son utilisation, et par l'écart qui existe entre la réalité et sa représentation. "Search for the frame" (Cherchez le cadre) une sélection de seize séquences réalisées sur base de l'archive d'esquisses vidéos constituée par Langkamp durant ces cinq dernières années. Cette compilation donne une vision cumulative de sa recherche, dans laquelle il expérimente avec les possibilités du regard cadré. En jouant avec les perspectives, il illustre comment la caméra peut manipuler la réalité.

À l'occasion de cette exposition, l'artiste présente également deux créations en continuations de sa recherche: l'installation vidéo "Pyramid of Vision" et une œuvre in situ.

Concept et réalisation: Johannes Langkamp

Polyhedra (2017) - Floris Vanhoof

Avec quarante formes géométriques différentes, Floris Vanhoof crée un orchestre de hauts-parleurs, le nouvel instrument d'une collection grandissante qui constitue une recherche autour de notre perception. L'installation "Polyhedra" diffuse une nuée de sons à travers l'espace. Les différents volumes, et l'emplacement spatial des objets créent une expérience d'écoute intense, chaque haut-parleur traduisant un même son différemment. La circulation du son entre les différentes sources sonores, combinée aux mouvements naturels de la musique, emmènent le spectateur dans un voyage sonore à travers les sculptures.

Concept et réalisation: Floris Vanhoof / Co-production: Overtoon, Het Bos & KRAAK / Avec le soutien du Gouvernement Flamand.

Overtoon et Werktank

Overtoon est une plateforme pour l'art sonore située à Bruxelles, qui produit des installations visuelles basées sur le son.

Werktank est une plateforme pour l'art nouveau et ancien média, située à Leuven. Ils produisent et distribuent des installations qui explorent la relation entre technologie et perception.

Overtoon et Werktank ont leurs identités et visions spécifiques, mais partagent également certaines similarité. Elles sont parmi les seules plateformes de production dédiées aux installations en Flandre, à la pointe des arts médiatiques et visuels. Bien qu'Overtoon se concentre principalement sur le son, et Werktank sur l'art visuel, la production de leurs artistes en résidence est caractérisée par une approche sensorielle de l'image, de la lumière, du son, etc. La technologie fait partie intégrante de leurs travaux, mais ne constitue jamais une fin en soi.

Galerie Média
Crédits

Avec des oeuvres de Justin Bennett, Kurt d'Haeseleer & Franck Vigroux, Johannes Langkamp et Floris Vanhoof.

Production: Werktank & Overtoon

iMAL is supported by the Fédération Wallonie-Bruxelles, the Flemish authorities and the Vlaamse Gemeenschapscommissie. Werktank and Overtoon are supported by the Flemish authorities