Terrain d'Envol

19 Septembre - 20 Octobre 2013
Terrain d'Envol
Plier, Marcher, Voler. Une exposition d'Étienne Cliquet

Les hommes en rêvent depuis toujours: voler comme les oiseaux. Depuis le mythe d'Icare, bien du chemin a été parcouru, du plus léger que l'air au plus lourd; des machines de rêves aux machines de guerre; des pilotes intrépides aux drones anonymes bourrés d'électronique et d'informatique. Et curieusement aujourd'hui ces aéronefs vides d'humains cristallisent les paradoxes de notre monde ultra technologique, tantôt effrayant tantôt réjouissant : machines à tuer chirurgicalement ou machines à rêver pour toute une génération de nouveaux bidouilleurs se partageant joyeusement les savoir-faire et techniques des quadricoptères et autres insectes artificiels bourdonnants.

Etienne est un aérien et son travail tout de pli et dépli, de sustentation légère dans les subtils tourbillons de l'air, de façonnage délicat de la matière (même avec les technologies les plus pointues) est bien loin de ces machines hyper-technologiques. Il nous amène à pratiquer l'exercice du vol dans toute sa poésie. Ses aéroplanes, légers comme des papillons, ne sont mûs que par nous-mêmes, notre énergie... il suffit de marcher et cela marche (ou plutôt vole).

L'exposition est le résultat de la résidence d'Etienne à iMAL et au FabLab.iMAL durant cet été. Les micro-planeurs en partie réalisés avec des machines de fabrication numérique sont assemblés par les visiteurs et testés dans l'espace d'exposition d'iMAL. Une documentation complète des plans et des recherches effectuées durant la résidence est présentée.

Les micro-forces et matériaux

Terrain d'envol présente un ensemble de prototypes de micro-planeurs qui flottent dans l'espace grâce à des mouvements d'air très légers produits par une pancarte qu'on pousse devant soi en marchant. En aérodynamique, ce phénomène s'explique par la portance par "soaring", et cette pratique appelée Walkalong Gliders est vive au sein d'une petite communauté d'amateurs dispersés à travers le monde. La proposition d'Étienne s'inscrit directement dans cette communauté et y apporte sa propre contribution.

Dans la réalisation de volumes en origami - et en particulier avec ces planeurs - Étienne travaille autour de micro-forces, délicates et à petite échelle. Il a ainsi réalisé Flottille en 2011, une vidéo d'origamis qui s'ouvrent sur l'eau par la tension superficielle. Par son caractère très léger l'origami s'y prête bien. En même temps, par le développement de la micro-informatique et des biotechnologies, ce sont des enjeux très importants aujourd'hui.

Dans l'usage des matériaux, l'emploi du carton pour la réalisation de pancartes et de la frigolite dans la conception des planeurs renvoie au conditionnement des marchandises et leur circulation pour la consommation à travers le globe, en particulier la hi-fi et les technologies. Transformer ces matériaux de conditionnement en micro-planeurs fragiles contraste avec ce qu'ils contiennent habituellement: des produits de haute technologie bientôt détritus durables remplissant les décharges.

Walkalong Gliders (planeurs par la marche)

Surpris et séduit, en regardant des vidéos sur Internet, par la symbolique et la gestuelle employée dans la pratique des micro-planeurs, Étienne est fasciné par ces personnes qui déambulent avec des pancartes pour maintenir un délicat planeur devant eux, et la tension qui existe entre les deux. Cela évoque le difficile équilibre entre les valeurs auxquelles on aspire (la pancarte) et la vie quotidienne souvent difficile à manoeuvrer (le planeur). D'autre part, la pancarte semble servir aussi de bouclier (ces idées qui donnent un sens à la vie mais obstrue parfois la perspective) au dessus duquel plane nonchalamment une chose légère sans gravité, comme une métaphysique du pauvre. Étienne tente de rendre compte de cette dualité dans la réalisation des pancartes sur lesquelles sont gravées au laser des images, des symboles, recherchant une sorte d'équilibre entre la légèreté des planeurs et la gravité des pancartes. L'un tempère ou complète l'autre.

À propos d'Étienne Cliquet

Étienne Cliquet vit et travaille à Toulouse. Sa démarche est exemplaire du potentiel créatif d'une culture née de l'Internet. Mêlant les moyens les plus divers et déconcertants (pliages et outils de pointe), il se nourrit de différentes pratiques culturelles dans un monde en réseau. Son travail est visible à la fois sur Internet, dans l'espace tangible et exposé internationalement. Co-initiateur et animateur du collectif en ligne Téléférique de 1999 à 2004, il développe depuis des recherches sur le pliage en relation avec l'informatique et les réseaux.

Galerie Média
Crédits

Terrain d'Envol est une exposition produite par iMAL et soutenue par la Fédération Wallonie-Bruxelles dans le cadre de son programme la Quinzaine Numérique
L'artiste et iMAL remercient le Musée Royal de l'Armée et d'Histoire Militaire de Bruxelles ainsi que l'association AELR (Brussels Air Museum Fund) pour leur soutien aux tournages vidéos.

Assistante d'Etienne Cliquet: Louise Moraldy
Pilotage drone : Christopher Teixeira Mota