Iterations #2: I don’t know where this is going

23 Juin - 29 Juillet 2016
Iterations #2: I don’t know where this is going
À propos d'Iterations

Iterations est une exposition itinérante et une résidence d'artistes : chaque fois, un nouveau groupe de 6 artistes travaillent ensemble pour créer une œuvre médiatique collective. Ils sont invités et guidés par Constant et esc medien kunst labor. Le point de départ de leur travail est l'œuvre d'art qui a été réalisée par le groupe d'artistes précédent. Cela crée une chaîne d'œuvres d'art 'en itérations' qui visent à formuler une réponse visuelle à la question de la collaboration entre les artistes à l'ère technologique.

Iterations peut être considéré comme un dispositif expérimental aux frontières floues. Le projet crée une situation fondée sur la conception artistique, mais qui s'étend à d'autres domaines et disciplines : l'informatique, la sociologie, la vie privée, la théorie des réseaux ou le copyleft.

Au début d'Internet, le réseau était essentiellement une infrastructure qui a par grandi de façon décentralisée. Cela a nécessité, facilité et aussi conditionné la coopération. Ce caractère collectif du Web a marqué l'art et la culture de ce nouvel espace virtuel émergent avec des branches dans les royaumes créés par la fantaisie et dont le fonctionnement a lieu dans des conditions égales à la 'réalité'. Le concept de base était l'entrelacement des différents volets de la connaissance et de l'expérience afin d'acquérir une meilleure compréhension du présent.

Les logiciels et les infrastructures visaient à faciliter la coexistence d'éléments collectifs et individuels. Avec le développement du web 2.0, c'était (presque) exclusivement l'individualisation des utilisateurs qui était favorisée par la monopolisation simultanée des infrastructures. L'individualisme est donc la valeur par défaut (la « norme »). Bien que les formes collectives sont toujours présentes et possibles, elles existent plutôt au second plan.

Les deux organisations qui ont initié ce projet, Constant et esc, ont été fondées toutes les deux à une époque où le web sémantique et le Web 2.0 étaient encore « bien intentionnées », voire utopique. Aujourd'hui, non seulement les militants techniquement accomplis, mais aussi les sociétés multinationales sont concernés par l'open-source et les logiciels libres. Ces derniers ont débuté en tant qu'une alternative prometteuse aux logiciels dominants pour se transformer maintenant en logiciels d'utilisation courante. Des termes tels que « ouvert », « partage », « coopération » font aujourd'hui partie intégrante de l'inventaire de l'entreprise en ligne. Iterations, cependant, suggère de reconsidérer l'utilisation actuelle de ces termes. Iterations s'engage dans les processus et les motivations qui poussent les artistes à explorer des modèles de coopération à travers l'utilisation des outils numériques gratuits.

http://constantvzw.org/site/-Iterations-.html

Iterations#1 : The Tech Oracle

The Tech Oracle était le premier volet d'une série d'itérations. TTO questionne la confiance disproportionnée que nous plaçons actuellement dans les services du World Wide Web. Car il semble que nous ne cherchions pas uniquement des réponses pratiques sur le web, mais aussi des instructions pour les prochaines étapes de notre vie. Là où les société Internet ne s'intéressent pas à la suggestion, l'inefficacité, l'absurdité et les mythes, The Techno Oracle TTO ouvre le spectre des technologies de recherches en ligne à l'incertitude, l'intuition et même la magie.

L'espace d'exposition d'esc medien kunst labor à Graz, en Autriche, fut transformé pour l'occasion en une installation accessible, dans laquelle les visiteurs entraient comme bêta testeurs du système, et dont il ressortaient avec un planning journalier pour une vie 'parfaite'.

Avec : Pascale Barret, Julien Deswaef, Heidrun Primas, Ushi Reiter, Agnese Trocchi, IOhannes m zmölnig

Coordination : Peter Westenberg (Constant), Reni Hofmüller (esc kunst medien labor)

Constant

Constant est une association sans but lucratif basée à Bruxelles depuis 1997 et active dans les domaines de l'art, des médias et des nouvelles technologies. La pratique artistique de Constant est inspirée par de nombreux thèmes qui se croisent les uns aux autres : le travail collaboratif, l'innovation technologique, les réseaux arborescents, les infrastructures digitales, l'échange de données, les algorithmes, les archives expérimentales, les nouvelles formes de (re)présentations, les alternatives au droit d'auteur, le (cyber)féminisme et l'éthique du Web. L'association est constituée par un noyau d'artistes qui proviennent de différents disciplines et qui assurent le caractère interdisciplinaire de sa programmation. Autour d'eux, de nombreux artistes travaillent et collaborent dans des projets très différents par rapport à leur thématique, envergure et durée.

> constantvzw.org

esc medien kunst labor

esc medien kunst labor est une organisation culturelle et centre d'exposition basée à Graz, en Autriche, depuis 1993. Sa mission principale est la production d'art contemporain ainsi que l'étude de tous les phénomènes qui lui sont liés. L'accent est mis sur l'étroite observation et l'enregistrement presque sismographique des processus artistiques contemporain et l'examen des développements socio-politiques (les biotechnologies, les systèmes socio-économiques) qui les influencent. esc représente à Graz un lieu unique et cohérente de création artistique. Son rôle principal est de fournir aux artistes un soutien actif à leur projets, ce qui le distingue des autres espaces d'événements et d'expositions tels que les galeries commerciales ou des contextes institutionnels tels que les musées ou les maisons d'art. Son soutien se traduit en mettant à disposition l'infrastructure et l'aide technique ainsi que en favorisant le développement du contenu par l'analyse et le débat.
> esc.mur.at