iMAL

30 Quai des Charbonnages
1080 Bruxelles
Art Center for Digital Cultures & Technology

Chronicles From A Near Future

Introduction

L’exposition Chronicles from a near Future propose un dialogue entre deux installations, Sylvia et Phylogénèse Inverse, lesquelles nous invitent à imaginer les vies futures : qu’est-ce que le vivant aujourd’hui et quelles formes de biodiversités peut-on envisager dans un avenir proche ou lointain ?

Phylogenèse Inverse s'appuie sur une découverte scientifique récente : une méduse capable d’opérer une véritable inversion de son cycle de vie, lui permettant de retourner à un état cellulaire antérieur. Les artistes Golnaz Behrouznia et Dominique Peysson créent sur ce principe le concept de ”phylogenèse inverse” envisageant une dés-évolution qui permettrait d’explorer des formes de vie variées, extravagantes, aux étranges anatomies et aux fonctionnements énigmatiques. Ces organismes sont présentés dans une ambiance de mini muséum d’histoire naturelle, qui se réapproprie les inconnus du vivant.

L’installation sonore et visuelle Sylvia nous plonge dans le futur lointain d’une forêt, dans les mutations de la faune et de la flore qu’elle contient. En s'appuyant sur des questionnements actuels liés à la perte de la biodiversité, la déforestation et la suractivité humaine, Stéphane Perraud crée une fiction à partir d’enregistrements sonores de la forêt du Risoux dans le Haut-Jura. Ce récit entremêle plusieurs théories d’anticipations, qu’elles soient rigoureuses, alarmistes, saugrenues ou complotistes. Il nous embarque dans des temps géologiques profonds qui relativisent notre histoire trop anthropocentrée.

Grâce à leurs installations, Stéfane Perraud (Sylvia) et Dominique Peysson & Golnaz Behrouznia (Phylogenèse Inverse) nous invitent à plonger dans le devenir du vivant : un face à face avec les questions fondamentales que sont la nature de la vie ou le destin de l’évolution biologique sur terre.

PHYLOGENÈSE Inverse par Dominique Peysson & Golnaz Behrouznia

BIOGRAPHIES

Dominique Peysson

Dominique Peysson vit et travaille à Paris. Elle est artiste plasticienne et chercheuse en art contemporain, après avoir été chercheuse en physique des matériaux. Elle a deux doctorats, l’un en art contemporain et l’autre en physique. Elle a été enseignante chercheuse (ATER) à l’Université Gustave Eiffel et enseignante vacataire au laboratoire de recherche de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs (EnsAD-Lab) à Paris. Elle est l’autrice de l’ouvrage L’Image-Matière, publié chez Dis Voir Ed. Pour favoriser les rencontres fertiles entre l’art et les sciences, D. Peysson travaille avec des laboratoires de sciences exactes. Son travail prend la forme d’installations, performances et vidéos. Il offre de nombreux points de vue, une vision parallaxe qui laisse nos pensées vagabonder entre sensations haptiques puissantes et construction mentale structurante. Elle questionne les frontières entre le naturel et l’artificiel, l’inerte et le vivant. Combinant étroitement pratique et théorie, D. Peysson expose régulièrement en France et à l’étranger, et a pu bénéficier de nombreux prix et résidences. Elle est l’auteur de plusieurs publications. 

Site Web

Golnaz Behrouznia

Depuis son passage par les Beaux-arts à Téhéran et la Création Numérique à Toulouse, Golnaz Behrouznia se fait connaître par un travail pluri-média centré sur le vivant. Ses dessins, ses installations et performances prennent part à plusieurs expositions en Iran, en France et à l'étranger. En 2017, elle crée l'installation Lumina Fiction #2, proposant un environnement immersif autour d'une fiction biologique. Avec sa performance multimédia ElectroAnima-Experiment, elle propose une version parallèle de l'émergence de la matière et de la vie. En 2021, elle crée Dissimilarium 0.2, îlots interconnectés reliés à des datas cosmiques, révélant des mondes imaginables à travers des lumières et des sons génératifs.

Les travaux récents de Golnaz Behrouznia reposent sur une volonté d’interroger les enjeux sociétaux et environnementaux avec les outils mêmes qui ont façonné nos trente dernières années. Dans Dissimilarium, c’est la question brûlante de savoir comment habiter le monde qu’elle soulève, lorsqu’il s’agit peut-être d’une illusion, ou qu’il est peut-être même déjà trop tard.

Site web

Sylvia par Stéfane Perraud en collaboration avec Gaspard Guilbert

BIOGRAPHIES

Stéfane Perraud

Stéfane Perraud est né en 1975, il vit et travaille à Paris. Diplômé des Arts décoratifs de Paris, il obtient un post diplôme en atelier de recherche interactive en 2001. Son domaine de recherche, lié à l’énergie de la matière et de la lumière, le pousse régulièrement à collaborer avec des écrivains et des scientifiques. Son travail ouvre un dialogue parfois fictif avec l’imperceptible et l’infra-mince, dans la perspective de relier les diverses activités de l’âme humaine avec l’intimité de la matière.

Ses outils et formats de prédilection sont des hybridations qu’il puise et déconstruit dans les nouveaux médias, les sciences et les techniques de pointe. Il expose son travail en France et à l’étranger, dans des lieux tels que le Musée des Arts Décoratifs, la galerie De Roussan à Paris, le WE project et la Maison Particulière à Bruxelles, le Centre d’Art de Manoa à Hawaï, la Chambre Blanche au Québec, le musée de la Chasse à Paris...

Depuis 2003, il collabore avec plusieurs artistes dans le milieu du théâtre, de la danse et de la performance (Eli Commins, Trajal Harell, Ali Moini) dans des lieux tels que La Chartreuse de Villeneuve lez Avignons, le MoMa à New York, et dans de nombreux festivals étrangers, Impulz Tank à Vienne, Festspiele à Berlin, American Realness à New York, Festival d’Automne à Paris.

Site Web

Gaspard Guilbert

Sorti des Beaux-Arts de Cergy en 2003 puis de BOCAL (projet de B. Charmatz) en 2004, Gaspard Guilbert suit depuis un parcours hétéroclite. Il laisse aujourd’hui ses différentes expériences interagir entre elles et se voit fréquemment passer d’un domaine artistique à un autre. Ainsi, il est à la fois musicien et designer sonore pour des films documentaires, pour le théâtre et la danse (Cie le bel après-minuit, Mark Tompkins, C&C, Laurence Rondoni & Mohamed shafik, David Wampach, Mani Mungai / Cie Wayo, Tatiana Julien...) autant qu’il danse lui-même pour différents chorégraphes, entre autres Olivia Grandville, Boris Charmatz, Jérome Bel, Mohamed Shafik, Annabelle Pulcini, Meg Stuart, Mark Tompkins, C&C, Tatiana Julien, Anne Lopez... Fort de cette diversité, il mène également depuis quelques années divers ateliers faisant se rencontrer musique, gestes et paroles et donne part belle à l’improvisation avec les enfants comme avec les adultes, amateurs ou professionnels.

CRéDITS

PHYLOGENÈSE INVERSE

Artists: Dominique Peysson & Golnaz Behrouznia
Concept & Scenography: Rémi Boulnois
Sound Design: Florent Colautti
Scenocraphic Production: Teatros Del Canal Madrid

Support received by Dominique Peysson
Projet de résidences STARTS dans le cadre du programme STARTS de la Commission européenne, basé sur des éléments technologiques du projet LEVITATE, avec le soutien de BIPOLAR Production /
Reflective Interaction/EnsadLab, EnsAD, PSL, Paris, France /
Paris 1 Panthéon Sorbonne, Paris, France /
80/PRIME, CNRS, Laboratoire LIG-INS2I-DR11, Grenoble, France /
FEW, Parcours d'art contemporain, WattWiller, France
.

Support received by Golnaz Berouznia
Aide individuel à la création, Sculptures en médias liquides, Préfet de la région Occitanie (DRAC) /
Bourse de création d'œuvres multimédia, CNC (dicréam), création réalisée en résidence à VIDEOFORMES avec le concours de Clermont Auvergne Métropole dans le cadre de sa politique de création, et le soutien de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes /

Residence at CIRPAC, Centre international de recherche sur les arts de la pierre (Saint Béat - FR).

Sylvia

A sound and visual installation by Stéfane Perraud in collaboration with Gaspard Guilbert

With the support of:
Haut-Jura National Park
National Museum of Natural History

AVEC LE SOUTIEN DE